Et au milieu coule un fleuve, c’est ce que je me dis à chaque fois que je m’arrête pour prendre une pose longue lors d’une de mes déambulations le long de la Seine. Quelle chance en fait !

En effet quoi de mieux que de se balader au grés de mes envies d’une rive à l’autre dans la ville lumière. Je pars parfois sur un coup de tête après avoir scruté le ciel pour y trouver quelques nuages qui viendront illuminer l’une de mes compositions. Prendre son temps tel est mon leitmotiv pour la photographie urbaine. Je peux alors dérouler tout mon cérémonial. Trouver un lieu, de préférence proche d’un point d’eau qui me fournira alors un bien beau miroir naturel.

La saison n’a pas d’importance, quelques qu’elle soit, je sais que Paris est magique et que je trouverais finalement un ou plusieurs éléments digne d’intérêt. De nuit comme de jour cela n’a pas d’importance. La nuit est belle, elle est ludique et souvent somptueuse quand les lampadaires brillent de mille feux.

Parfois un badaud vient m’interpeller et me demande ce que je fais, en effet comme je le disais c’est tout une préparation une prise de vue en pose longue, sortie du trépied, mise au point, cadrage, déclenchement avec une télécommande. Et pour une fois l’humain n’est pas le sujet principal. Alors forcément cela intrigue. C’est l’occasion, d’expliquer, de montrer, parfois de faire remarquer à quelle point la ville est belle. Et surtout de nous rendre compte de la chance que nous avons tous de vivre dans une cité si impressionnante.

L’hiver le ciel est lourd, sournois, on l’entendrait presque gronder. J’adore, je ne m’en lasse pas. Pour peu qu’il y ait un peu de vent, et voilà. L’eau, le ciel, et la terre se mélange dans un parfait ajustement visuel.

Tout au long de ce site Internet «Paris Pose Longue», je vous ferais découvrir, mon Paris, celui que j’apprécie. En couleur ou en noir et blanc, en paysage, parfois en portrait, de l’architecture la plus connue, aux ruelles étroites que vous ne connaissez pas encore, bref tout y passe.

Que c’est bon de flâner, de laisser Paris prendre son temps. De l’écouter vibrer, de la regarder vivre et évoluer. Le tumulte est pourtant là, mais le calme se trouve au détour d’une rue, d’un quai, d’un pont, d’une rive.

Si comme moi vous ne vous en lassez pas, prenez le temps de regarder, de vous laisser submerger par le charme de la ville.

J’aime quand Paris prend son temps, et si comme je l’espère, c’est aussi pour vous le moyen de vous apaiser et de vous reposer, alors j’aurais atteint mon but, et je serais heureux d’avoir pu partager, dans votre salon, dans un café, dans votre bureau ou votre chambre. Un moment si propice à la détente.

Translate »
Défiler vers le haut
error: Content is protected !!